Cavottes Night Fever

Date
Du 05 février 2021 au 07 février 2021

Durée
41h

Type de sortie
Classique
Département
Doubs (25)

Massif
Jura

Commune
Montrond-le-Ch√Ęteau

Photos







En voir +
Descriptif / Compte-rendu
Alors par quoi on commence ? Par le début certes.... Allez c'est parti !

Nous sommes le lundi lors de la r√©union o√Ļ l'id√©e d'une sortie clodo aux Cavottes pour aller au lac est √©mise entre Cl√©ment et Arthur puis je me suis greff√©.

Le rdv est fix√© √† 13h30 √† √Čvry, Arthur et moi nous sommes retrouv√©s √† la gare de Lyon √† 12h15!

Tout le monde se retrouve et nous partons tranquillement en direction des Cavottes. Après quelques instants de route Elise s'endort (on s'en tape mais c'est marrant pour la suite).

Au bout de 2 heures de route, pendant une discussion anodine, on apprend que le duvet d'Arthur est resté à Paris..... Il va falloir être inventif pour dormir convenablement.

Arrivés à Dijon Elise se réveille, et Clément lui demande : Tu sais ce qu'on a oublié ? Et là, Elise lui répond du tac au tac "wé ma combi!". Ça s'annonce cocasse cette sortie...

Nous arrivons donc vers 17h15 à l'entrée du trou le temps de se préparer on est dans la grotte avant le couvre-feu...

Nous rentrons dans le trou avec 10 kits pour 4....

Apr√®s quelques poussages de kit dans les passages bas, nous arrivons √† la salle du Chaos o√Ļ la tyrolienne nous attend pour envoyer les kits et nous autres. Cl√©ment est parti devant pour √©quiper la suite du parcours.
Nous nous retrouvons de l'autre c√īt√© de la tyrolienne puis direction la main courante du Faux pas et son petit toboggan. Premi√®re fois o√Ļ il faut porter des kits (c'est lourd en plus) en progressant sur corde. Mais ce n'est que la mise en jambe, apr√®s il faut passer par le ressaut qui m√®ne √† la bifurcation Nord/Sud. Cette petite piq√Ľre de rappel n'a pas √©t√© de trop...
Main courante et ressaut passés nous prenons la galerie Nord pour faire le camp dans la salle des Dunes, en passant par l'entrée étroite.

Les 2 tentes sont plantées, place au frugal repas: soupe lyophilisée + semoule, et direction le plumard.

D√©pucelage de nuit sous terre pour Arthur et √Člise.
Heureusement pour faire passer la pilule, Clément cède généreusement son duvet a Arthur et s'installe *confortablement* sous son poncho spéléo de survie...

Au réveil, personne n'avait franchement bien dormi, la notion de survie associée au poncho est belle et bien réelle, on ne meurt pas de froid. Notre petit déjeuner à base café, lait concentré et muesli avalé, nous nous préparons pour aller patauger dans la bouillasse.

Clément équipe le 1er P20, nous le descendons sans encombre, arrivée sur le 2eme P20 Arthur équipe Elise le suit, et là on me parle de main courante avant le puits, je fais part de mon appréhension, on me rassure et une fois sur la tête de puits Elise me rassure en me disant "t'inquiète pas, regarde tu peux mettre les pieds et te mettre confortablement sur le départ"

J'enquille ça. Arrivé à la déviation je la passe sans problème à la descente puis nous voilà dans le méandre, ou dans la bouillasse c'est au choix!

Donc, nous voil√† partis dans la boue en direction de la salle des macaronis dans la branche Ouest pour un frugale casse-cro√Ľte, fait de pain humide et de p√Ęt√© H√©naff (que l'on d√©gazera toute la journ√©e)

Nous poussons la promenade plus loin pour trouver la deuxième salle des macaronis. Seulement entre les 2, la boue nous a bien calmé et nous faisons marche arrière sans atteindre notre objectif. (Remarque: la topo (TGT) de cette partie nous parait complètement incohérente, nous ferons demi-tour devant un ressaut glissant et un peu exposé d'environ 4m à escalader).

Retour √† ce que nous pensions √™tre la salle la salle 52 (parce qu'il y a un gros 52 de grav√© sur la paroi) o√Ļ Cl√©ment et Arthur poussent un peu l'explo dans la galerie Est avant de revenir, elle est superbe, s√®che et d√©note compl√®tement avec le reste du r√©seau inf√©rieur. La salle 52 se trouve juste apr√®s la salle o√Ļ le gigantesque 52 est grav√©, on y retrouve bien le petit cours d'eau au milieu de la salle. Ils feront demi-tour juste avant le fond, non sans avoir admir√© le "Grand Puits", qui est une √©norme chemin√©e remontante. Par la suite, nous nous s√©parons: Elise et Arthur partent pour le lac, Cl√©ment et moi repartons au camps.

Alors autant la descente s'est bien passée pour moi, mais alors la remontée.... Arrivé à la déviation du premier puits, impossible de repartir aussi tranquillement, je m’emmêle les pinceaux. Clément en haut du puits qui ne comprenais pas pourquoi je n'arrivais pas à repartir et met une corde pour venir voir ce qui se m'arrive. Là il capte qu'en fait je suis tellement souple (ou pas) que je n'arrive tout bêtement pas à me mettre debout dans ma pédale pour avancer le croll.... Une fois démerdé, la sortie du puits s'est faite tranquillement !! On estime qu'il nous aura fallu 35 minutes pour remonter ce puits....

Pour le 2ème P20 opération chronomètre (sortez les mouchoirs, vous risquez de pleurer de rire ou de pleurer tout court....) : Les 20 mètres sont avalés à la vitesse fulgurante de 2m/minutes (soit exactement 10min 24 sec pour remonter...). Il va falloir optimiser ça.

De retour au camp on papote en attendant Elise et Arthur pour faire une session photo et prendre l'apéro.

--Equipe Lac--

Arthur et Elise sont donc partis √† l'assaut de ce l√©gendaire lac des Cavottes, de son sable fin et de ses cocotiers. L‚Äô√©quipe est fatigu√©e et ne sait pas trop √† quoi s'attendre en terme de difficult√©, elle fera donc de nombreuse pauses topos pour essayer de se rep√©rer et d√©cider si elle continue ou si elle rebrousse chemin. Le m√©andre est globalement tr√®s boueux, ce qui le rend extr√™mement glissant. La progression se fait la plupart du temps √† 1m √† 2m au-dessus du fond, et de temps √† autres en marchant dans le lit de la rivi√®re (rivi√®re qui bien que la France enti√®re soit en crue ne reste qu'√† petit d√©bit). Dans le m√©andre, il arrive qu'entre deux passages boueux on tombe sur un "joker", quelques m√®tres extr√™mement propres et ne glissant pas qui permettent un peu de r√©pit. Le lac est atteint en 1h et les 2 camarades iront jusqu'√† la corde √† nŇďuds qui y descend mais sans s'aventurer dessus. On ne voit pas grand-chose du lac, le seul angle pour l'apercevoir √©tant le m√©andre qui continue √† environ 3m au-dessus de la surface. Le point positif, c'est que m√™me s'il n'est pas limpide, il n'a pas l'air compl√®tement boueux. Peut-√™tre que le spectacle en vaut plus la peine √† l'√©tiage, il faudra revenir ! Le retour jusqu'√† l'embranchement donnant sur les diff√©rentes branches Est, Ouest, Lac et P21 se fera en 45min, en en profitant pour d√©polluer ce que l'on peut trouver dans le fond de ce m√©andre (dont un appareil photo jetable que l'on essaiera de faire d√©velopper par curiosit√©). Retour au campement pour les deux comp√®res compl√®tement boueux et transi de froid, heureusement qu'on a une seconde combi pour le lendemain ! Ah oui, en fait pas tous... Elise note qu'une salopette de bleu de travail peut ais√©ment servir de bas de combi et sauver une sortie, mais qu'une sous-combi en polaire est capable de s'impr√©gner de 3 fois son poids en glaise... c'est donc une √©trange cr√©ature mi-boue mi-mario qui d√©barque au camp apr√®s cette √©pop√©e !

--Fin équipe Lac--

La session photo avec flashs et tr√©pied nous occupe un bon moment, notamment pour essayer de capturer les √©normes coups de gouges de la salle des Dunes, puis nous mangeons des p√Ętes au pesto et direction le dodo.

Le lendemain, apr√®s une nuit meilleure que pr√©vue (Cl√©ment r√©quisitionnera le duvet d'Elise qui, elle, dormira dans un sac de bivouac qu'Arthur lui pr√™tera, v√™tue de 2 sous-combi chaude), nous plions le camp et repartons tranquillement en direction de la sortie. C'est Elise qui d√©s√©quipe. De nouveau le passage par la tyrolienne et nous voil√† dehors. On se change et direction la fruiti√®re de Nans sous Saint Anne pour quelques morceaux de fromage bien attendus (et un d√©tour non-pr√©vu de 20km juste avant d'arriver, d√Ľ √† un √©boulement rocheux).

Arrivée sur Paris avant le couvre-feu!!

Pour ma part c'était une super sortie, j'ai l'impression d'avoir bien progressé sur corde, en revanche il faut vraiment que je fasse du sport..... Bonne lecture j'vais faire du vélo!!

Yann





Participants

Elise G. , Clément N. , Arthur P.

Commentaires

Pas de commentaires