Interclubs en Belgique

Date
28 août 2021

Durée
6h - 4h

Type de sortie
Classique
Département
Etranger (E)

Massif


Commune
Hotton

Photos







En voir +
Descriptif / Compte-rendu
CR du week-end à Hotton en Belgique

Participants : Axel R, Clément P, Carole G, Arthur P, Serge D (CSARI), Sophie V (CSARI), Zoé D (CSARI), Lucie D (CSARI), Sacha T (CSARI), Laura F (SCUCL), Serge T, Manu T

Le week-end est prévu de longue date et après de nombreux désistement de dernière minute l'organisation s'adapte pour éviter que des voitures ne partent à vide depuis Paris. Finalement nous ne resterons que 2 jours sur place.

Carole et Arthur sont partis une semaine avant, √† v√©lo depuis Clermont-en-Beauvaisis (dans l'Oise). Ils ont remont√© le cours de l'Oise jusqu'√† sa source qui se trouve pr√®s de Chimay en Belgique (et en ont profit√© pour faire un d√©tour par l'abbaye et go√Ľter la toute nouvelle Chimay verte, attention c'est fort), puis ont suivi en grande partie le RAVeL n¬į8 (R√©seau Autonome de Voies Lentes) avant d'arriver √† Hotton o√Ļ se trouve le chalet du Sp√©l√©o Club de Belgique o√Ļ nous avons pris l'habitude de se retrouver. Le trajet est agr√©able avec une mention sp√©ciale pour la partie en bord de Meuse entre Givet et Leffe avec de majestueuses falaises grises et une v√©g√©tation tr√®s verte.
Cl√©ment P et Axel les rejoignent √† Hotton 1h apr√®s leur arriv√©e et on prend le temps d'aller jeter un Ňďil √† la r√©surgence de L'Isbelle (bien connue des plongeur belges) qui se trouve √† 5min du chalet.

Le reste de l'équipe arrive et on s'installe tranquillement, pour certains dans le dortoir au mépris des risques de ronflements, pour d'autres en tentes à l'extérieur après avoir débroussaillé à coup de machette mexicaine.

Compte tenu des r√©centes inondations qui ont eu lieu en Belgique et de l'√©tat incertain de nombreuses grottes et de leurs acc√®s, nos objectifs ont d√Ľ √™tre adapt√©s. A Hotton par exemple, il y a encore de nombreux endroits devant les maisons le long de l'Ourthe o√Ļ sont entass√©s p√™le-m√™le du mobilier pourri et autres d√©chets g√©n√©r√©s par les crues.

Le samedi matin, direction la Galerie des Sources sur les bords de la Lesse.
On arrive après avoir un temps hésité sur la route à prendre et on se gare près d'un pont de la SNCB.
Le temps de se changer, Serge D part en repérage du sentier d'accès, cela fait un moment qu'il n'est pas venu.
On monte rejoindre l'entrée supérieure, fermée par un cadenas UBS et on se retrouve tous dans une salle de taille moyenne après avoir passé une diaclase étroite.
A partir d'ici la progression est erratique, la topo n'est pas très lisible, la plupart des concrétions sont souillées de peinture rose datant d'un conflit spéléo qui restera dans les annales de l'imbécilité humaine, on passe aussi voir le "Cierge" (vestige d'un concrétion cassée, à la même occasion que la séance de peinture, il y a des années et "restaurée" au béton).
Arthur rep√®re une concr√©tion h√©lico√Įdale int√©ressante et part en escalade pour faire des photos, assist√© par Axel rest√© en contrebas pour l'assurage et la lumi√®re. Ils rejoignent le reste de l'√©quipe, occup√© √† regarder Zo√© se d√©mener pour sortir d'un passage vertical √©troit.
On hésite quelque temps à équiper les 2 seuls puits du réseau avant de partir à la recherche de la grande salle puis de la salle terminale. On ne trouvera pas la suite et on s'arrêtera finalement à la salle du Vieux, située derrière une étroiture sportive à passer et qui mettra certains des coéquipiers en difficulté. La salle est décorée de sculptures d’argile en tout genre (un sapin, une pipe, un phallus géant, l’Atomium, Big Ben, la Tour Eiffel, ...).

On ressortira par l'entrée supérieure, même si Arthur jure être certain d'avoir fait une traversée qui ne figure pas sur la topo (après vérification, la traversée serait apparemment possible selon certains spéléo locaux).

Sur le chemin du retour, une voiture avec Arthur et Sophie V fait un d√©tour par les grottes de Han o√Ļ se tient le barbecue de fin de saison de fouille arch√©ologique, on y r√©cup√®re une commande d'un lot de revue de l'Union Belge de Sp√©l√©ologie et la nouvelle clef qui permet d'ouvrir les cadenas des grottes belges. On repart assez rapidement de peur d'√™tre happ√© par ce pi√®ge sournois que repr√©sente ce rassemblement festif (et de contrarier Serge D qui avait bien vu les choses venir).

Retour au chalet o√Ļ le programme de la soir√©e sera barbecue sur feu de bois et discussions en tous genres.
Sophie V nous apprendra une expression flamande assez transparente "Wijn op bier, plezir; Bier op wijn venijn" (si ce n'est pas assez clair, on vous laisse chercher la traduction). Expression apparemment démentie par une "étude", de chercheurs de l'université allemande de Witten/Herdecke selon laquelle "peu importe l'ordre dans lequel le vin ou la bière est ingérée, la gueule de bois viendra tout de même frapper à notre porte. Trop d'alcool c'est trop d'alcool, tout simplement"



TPST : 6h

Le lendemain, après que Carole ait déclaré forfait et choisisse de rester au chalet en compagnie de Serge T, nous partons dans une cavité toute proche, le Trou du Souci à Marenne, qui est une perte du système d'Hotton.
Cette grotte est gérée par un privé et est utilisé comme "parcours aventure" sous forme d'une sorte de via ferrata souterraine.
Arrivé devant la grotte, il n'y a pas une entrée comme indiqué sur la topo (qui date certes de 1959), mais deux !
On d√©cide donc d'√©quiper la seconde entr√©e (qui n'en a pas vraiment besoin) et on se s√©pare en 2 √©quipes qui se retrouvent rapidement dans la salle sup√©rieure apr√®s une rapide progression dans le calcaire noir. On d√©cide de passer par le "Grand Puits" (P20-25) que Cl√©ment P √©quipera et o√Ļ on en profitera pour faire une petite s√©ance photo (Merci √† Laura d'avoir servi de mod√®le et √† Sophie V pour le coup de main √©clairage). En bas tout est recouvert de boue, finalement les impacts de la crue se voient jusqu'ici, de nombreux lombrics sont pr√©sent et cela produit un petit chuintement intrigant lorsque l'on y pr√™te l'oreille. La majorit√© du groupe remontera pendant qu'Axel, Cl√©ment P et Arthur tenteront d'aller voir le ruisseau en essayant de ne pas tomber dans les plans inclin√©s recouverts de boue. A la remont√©e, Cl√©ment P d√©s√©quipe le "Grand Puits" et Axel et Arthur remontent par les diaclases √©troites avant de sortir par l'entr√©e qu'ils n'avaient pas pratiqu√© √† la descente (la perte historique).

On nettoie rapidement le matériel dans le ruisseau qui passe non loin et disparait dans une perte active plus récente avant de retourner au chalet plier bagages.

Arr√™t √† la friterie d'Hampteau avant le grand d√©part, on rigole une derni√®re fois avant de dire √† bient√īt √† nos amis belges et on remarque l'eau encore pr√©sente dans les pierres de la fa√ßade de la maison en face qui donne une id√©e du niveau des derni√®res crues.
On reprend la route avec les vélos arrimés au coffre (et un Axel pas trop serein pour sa voiture neuve, mais finalement ça tient mieux que ce qu'il aurait cru).



TPST : 4h

Participants

Carole G. , Arthur P. , Axel R.

Commentaires

Pas de commentaires