Sortie hivernale Ă  Chauveroche (+ Cavottes)

Date
21 janvier 2023

Durée
07h+ 3h30 + 03h

Type de sortie
Classique
Département
Doubs (25)

Massif
Jura

Commune
Ornans - Montrond-le-Château

Photos







En voir +
Descriptif / Compte-rendu
Participants : Arthur, Carole, Seb, Déborah, Clément P, Yann, Jérémie, Nathanaël, Théo et Mattéo

Vendredi 20 janvier

Départ en 3 voitures depuis Paris, la voiture de Déborah choisi de faire un petit détour de 40km afin d'être sûre d'arriver en bon derniers au gîte de Montrond-le-Château.
La météo était incertaine jusque-là, mais finalement tous les voyants sont au vert pour aller à la Grotte de Chauveroche, on a bien fait de prendre les néoprènes.


Samedi 21 janvier Grotte de Chauveroche

Les équipes partent de bon matin par temps froid en direction de la Grotte de Chauveroche, le problème est que la seule personne a y avoir déjà été est Déborah et que sa mémoire n'est pas infaillible (on en reparlera). Les conducteurs suivent donc les GPS de manière assez mécanique et c'est comme ça que la voiture de Clément P choisira d'aller voir la vue en haut de la falaise plutôt que d'aller directement sur le parking qui se situe en fond de vallon. Le détour ne sera pas long et leur permettra de croiser quelques biches sur le chemin.

On s'équipe au parking, certains choisissent d'enfiler directement les néoprènes, d'autres non. Somme toute la marche d'approche avec les températures négatives rendra la progression de ceux qui se sont habillés en grenouille dès le départ très supportable.
La voûte mouillante de l'entrée mouille pas mal, ça passe mais on a froid (surtout les 3 sans combi néop). On observe beaucoup de chauve-souris dans la zone d'entrée, juste après la voûte mouillante, on se fait donc discrets et on avance rapidement.

Finalement ceux qui étaient équipés de néoprène dès l'entrée ne se plaignent pas trop, au pire ils enlèveront juste leurs vestes. La marche dans le fossile nous fait bien galérer dans la gadoue, ça glisse et ça colle. On tâtonne un peu pour trouver la suite, il y a des marquages et des traces de passage partout, Yann arrive au-dessus d'un ressaut qui serait compliqué à descendre sans corde, demi-tour il faut passer par en bas. On passe une zone où une flèche rose est taguée, certainement pour ne pas se perdre à la sortie (on en reparlera aussi).

On arrive enfin à La Plage, là où l'on rejoint l'actif, on mange et on se change et là surprise ! Qu'y a-t-il dans le 4ème bidon étanche ? Une dizaine de dyneema, d'AS et une vingtaine de mousquetons. Bon bizutage pour les nouveau qui ont porté ce kit !

On repart dans la rivière après avoir tous enfilés nos combinaisons néoprènes, Déborah est formelle, il ne faut pas suivre l'eau vers l'amont !
Une fois partis vers l'aval, l'Ă©troitesse des galeries nous fait rebrousser chemin, ce n'est pas par lĂ  non plus !
On relit donc le descriptif, on ouvre nos yeux et on voit (enfin) une flèche gravée, il faut monter sur le talus en face pour rejoindre l'amont plus loin. Déborah avait donc à la fois tort et raison !

On arrive dans les bassins, ça mouille, on nage. On rencontre un gour, il faut faire un petit pas d'escalade pour le franchir, on a pied pendant quelques pas puis il faut re-nager, avant le prochain gour, et rebelotte. Au bout d'une dizaine, ça devient un peu répétitif, mais ce n'est pas fini, il y en a encore devant ! (Dans ce sens, on n'a pas compté). Mais la rivière est jolie, il y a parfois des draperies à observer sur le mur, donc on ne s'ennuie pas.
On arrive ensuite sur une coulée stalagmitique formée par l'arrivée d'eau d'un petit affluent étroit, qu'il faut aussi escalader. Au-delà, c'en est fini des gours et des bassins profonds, on rentre dans une partie où on marche sur le fond de la rivière, qui est alternativement boueux ou tapissé de blocs. On ne les voit pas toujours, l'eau est trouble quand on ne passe pas le premier. Attention aux chevilles !

Demi-tour au niveau de la perte après les Gours pour Yann et Clément P qui veulent équiper la Grotte des Cavottes le soir même pour le lendemain, ainsi que Nathanaël qui doit travailler (ou glander sur son PC on sait pas trop) le soir au gite. Le retour dans la rivière s'effectuera à peu près au même rythme qu'à l'aller. Une fois à la La Plage et changés (en gardant le bas de néoprène pour la voûte mouillante), la petite équipe sera dehors assez rapidement.

Demi-tour un peu plus loin pour Carole, Seb, Déborah, Nathanaël et Théo qui repartiront d'un pas tranquille vers La Plage.
Arthur, Jérémie et Mattéo iront jusqu'à la Première Cascade. Malgré plusieurs tentatives, seul Arthur arrivera à passer l'obstacle, il faudra revenir une prochaine fois pour essayer de nouveau.
Sur le retour Arthur compte les gours, 30 c'est pas raccord avec le topoguide. Encore une bonne raison pour revenir, il faut tout recompter !
La deuxième et la troisième équipe se rejoignent à la plage, on se change mais tout le monde garde son bas de néoprène.
Le retour est bien plus rapide que l'aller même si l'on se perd sur le chemin (vous vous souvenez, de l'endroit où il y avait une énorme flèche rose ? et bien c'est là que certaines personnes du groupe ont décidées que le passage devait se trouver en haut. Au final elles ont retrouvé le chemin très vite).
Ensuite on gadouille, on glisse, on passe la voûte mouillante (histoire de bien s'humidifier avant d'affronter le froid) et on finit par sortir. Dehors il fait nuit, il fait froid (environ -5°C) et il y a du vent. On en profite pour se reperdre encore un coup (juste un petit détour pour profiter du beau temps).
Au parking on se change rapidement en grelottant et on rentre se mettre au chaud.

TPST : 07h00

Le soir au gîte on croisera Guy et Benoit Decreuse avec qui on papote un peu (c'est l'AG du GCPM, ils sont très occupés) et on part boire l'apéro au Pitch.
On mangera finalement quand le binôme motivé reviendra des Cavottes et on ne se couchera pas trop tôt.





--Yann--
Grotte des Cavottes Participants : Yann et Clément P

Pendant ce temps Clément et moi partons à la Grotte des Cavottes, le plus de cette sortie c'est de sortir congelés d'un trou humide, de réenkiter dans une pièce froide, puis de se rechanger dans des affaires trempées et glacées ......Autant se dire que le changement a été très bref et rapide ! Je pars en premier pour me réchauffer et Clément suit. Par simplicité et par amusement pour moi nous prenons la tyro et allons jusqu'au "faux-pas". J'équipe et on continue, à la sortie du "faux pas" 2 solutions : soit par la droite dans la diaclase soit tout droit par un R7, là il a fallu se gratter le neurone pour comprendre comment aller équiper sachant qu'il y avait déjà un groupe et que certains amarrages étaient pris. Ça a pris un peu de temps mais j'arrive en bas et demande Clément qu'il rectifie un peu la tête de puits pour éviter un frottement. Il descend, nous continuons et arrivons sur le dernier obstacle de la balade : nous nous séparons et équipons chacun notre voie comme nous l'a demandé un grand barbu du club...
Clément équipe le ressaut par une voie en hauteur presque au niveau du plafond, pendant que moi je prends la voie classique.
Nous arrivons en bas à la jonction des Galeries Nord et Sud, nous allons en direction de l'ex-salle terminale pour se balader, puis direction la Galerie Sud où nous croisons un groupe de Nancy qui bivouaquait. On fait du social vite fait et on ressort. En arrivant au gîte on dit que la tyro ne fonctionnait pas bien, et le grand barbu nous dit qu'il y a une des poulies tandem prêtées pour l'occasion qui ne fait pas bien le job......c'était celle qu'on a utilisé…. nardine à l'huile :(

TPST Cavottes : 3h30

--Yann--
Dimanche 22 janvier Grotte des Cavottes
Participants : Arthur, Clément P, Yann, Jérémie, Nathanaël et Mattéo

Le dimanche matin on a du mal à décoller mais on finit par y aller
Sur la route, après avoir fait quelques pas dans la grotte, Jérémie fais demi-tour, il a oublié ses genouillères et a quelques douleurs. Son genou lui fait mal : il ne force pas dessus, c'est plutôt une bonne idée.

On passe la Diaclase Duret (ou par la tyrolienne pour le fainéant), le Faux Pas, le ressaut (équipé par le haut avec le P20 et par le bas sur le plan incliné), puis on part vers la Galerie Sud.
On croise Théo Prévot et une équipe de l'USAN qui a bivouaqué là, on discute pas mal (peut-être un peu trop longtemps vue l'heure)
Vers le Sud, Arthur repère le Puits du Paradis que Benoit Decreuse lui a conseillé d'aller voir la veille, c'est un mono point spitté qui date des années 80, on sécurisera ça une prochaine fois avant d'y descendre.
On cherche ensuite le fameux remplissage avec des galets roulés au fond, au-delà du P20 qui descend au niveau inférieur.
On le trouve, c'est dans un petit réduit un peu étroit. Selon Benoît Decreuse, c'est là qu'il faudrait creuser si l'on veut peut-être trouver une suite au niveau supérieur. Les galets sont effectivement arrondis, d'une taille respectable (gros comme le poing) et pris dans la glaise. Cela vaudrait le coup de poser la question à un sédimentologue avant d'aller gratter au fond.

L'heure tourne, demi-tour, on rentre par la tyrolienne et tout le monde sort assez rapidement.
Avant que l'on se mette en route pour Paris, Théo Prévot nous rejoint au gîte et nous demande si un kit qu'ils ont trouvé est à nous. Et bien nous l'avions vu aussi, et nous pensions qu'il était à eux !
Le mystère reste donc entier et le kit attend patiemment au gîte du GCPM que son propriétaire le récupère.

TPST : 3h00




Retour sur Paris sans encombres en faisant un détour via le Super U de Besançon qui nous aura permis d'acheter du fromage pour la fondue prévue le week-end suivant à Hotton



Impressions de Théo sur ce week-end :

Samedi :
Grotte de Chauveroche

Avec la combinaison en néop il ne fait pas si froid. Par contre l'effort physique demandé est décuplé par la résistance du tissu épais auquel il faut ajouter la glaise qui ne veut pas te lâcher les chevilles et les bottes pleines d'eau qui alourdissent chaque pas.
Du coup arrivé à la Première Cascade j'étais cuit et j'ai fait partie du groupe qui a commencé à rentrer tôt. Tellement cuit que je n'ai pas pu aller à la Grotte des Cavottes le lendemain et que je suis resté au gite :(




Participants

Jeremie A. , Theo B. , Deborah D. , Carole G. , Sébastien G. , Matteo M. , Clément P. , Arthur P. , Nathanael S. , Yann V.

Commentaires

Pas de commentaires