Traversee tanne des vents - vers luisants

Date
Du 08 juillet 2023 au 09 juillet 2023

Durée
2 jours

Type de sortie
Classique
Département
Haute Savoie (74)

Massif
Parmelan

Commune

Photos







En voir +
Descriptif / Compte-rendu
Tanne des Vents - Vers Luisants

Ça y est, Tonio est libéré par Edwige pour partir faire sa sortie trimestrielle.
Il est même l'initiateur de la destination : Chavannaz, la maison familiale pour le logement et une belle sortie décrite dans le nouvel inventaire de Haute-Savoie pour la spéléo...
Intérêt 3/4, difficulté D, marche d'approche environ 1h, retour 20 mn. Et oui, beaucoup plus rapide au retour car ça descend mais surtout, c'est la traversée Tanne des Vents Vers-Luisants. Nous allons visiter une toute petite partie du réseau du Bunant : moins d'un kilomètre sur les 34 du réseau !

DĂ©part d'Issy vers 16h30 pour prendre au local les derniers oublis de Tonio par JP.
17h00 à Sèvres pour le prendre, ainsi que son matériel, sauf sa cordelette dyneema qui aurait été bien utile pour refaire ses pédales.
17h45 à l'Haÿ-les-Roses pour récupérer Clément et ses sacs de courses.
Nous arriverons à destination vers 23h30. Christian et Isabelle viennent du Gard. On les retrouve à 500m de l'arrivée... Belle coordination !
Le voyage aura été mis à profit pour refaire les longes de Tonio.
Yvonne est arrivée la veille pour nous ouvrir la maison. Sagement, elle s'est couchée avant notre arrivée.

Samedi, lever à 8h pour un départ au trou à 9h. C'était optimiste car nous achèterons le fromage local à 10h30. Il y a ensuite presque une heure de route et ça se termine par 15mn de piste à peine carrossable. La 307 refuse de monter les derniers mètres avec 5 personnes à bord ! Depuis le parking, il reste 50 mn de marche pour arriver à l'entrée du trou. Nous étonnons sans-doute les randonneurs avec notre tenue "caleçon / botte / kit-bag"
Clément et Christian iront vérifier que le puits de sortie est bien équipé car la description n'en parle pas. C'est donc jambes nues et T-shirts mouillés qu'ils visiteront plusieurs entrées soufflant à 4°C. De plus la roche est particulièrement abrasive... Ils ne sont pas loin de l'épilation naturelle !

Nous trouvons l'entrée de la Tanne des Vents facilement. Il est 13h30, largement l'heure du déjeuner. Nous nous équipons à l'ombre, il fait presque frais. La bouteille d'eau de JP s'est vidée sur sa sous-combi... Ca va être sympa dans les courants d'air de cette grotte "particulièrement froide".

14h15 quand Clément entre dans la cavité et équipe en mode rappel de corde. Ça commence tranquille par 3 ressauts : R3, R4, R6 puis P10, R3, P10, P8, R6, R6. Ça s'enchaine bien. Clément et Christian équipent alternativement : l'un équipe le puits suivant pendant que les autres descendent le puits précédent. JP déséquipe la plupart des puits. Pas d'incident de rappels des mains-courantes ou des puits. On arrive ensuite au P17 et là surprise : une longue main-courante d'une quinzaine de mètres, avec 2 points intermédiaires dans le vide, est nécessaire pour rejoindre la chaine de tête de puits. C'est Christian qui s'en charge non sans mal. Ça mériterait une corde en fixe pour aider. Les puits sont très beaux. D'en haut ou d'en bas, les points de vue sont superbes. Ça continue par une escalade de 9m équipée en fixe. S'enchainent ensuite R4, R5, le très beau P23 du cap Horn suivi d'un joli méandre donnant accès à un beau P18 sans MC. Suivent R6, R4 servant de main-courante d'accès au R4 suivant, lui-même permettant un accès direct au P18 des Turbulences. Nous remarquons le départ pieds en opposition sur deux banquettes bien aiguisées. Nous arrivons alors dans une grande salle. Il fait toujours aussi froid. Il faut bouger pour se réchauffer. Isabelle fait la tortue dans son beau poncho rouge. L'accès au P25 est délicat car il s'ouvre au milieu d'un éboulis mais heureusement, un fractionnement intermédiaire permet de se décaler. Arrive la trémie terminale. La vigilance indiquée dans le topoguide de 2022 sous-entend une MC permettant de descendre les sept premiers mètres jusqu'au début de la MC d'un P11 non inscrit sur la topo. Nous voici à la fin des puits. C'est une très belle partie de la traversée.
Il est 19h30. Nous avons l'impression d'avoir été efficace et pourtant plus lent que le temps indiqué. Rappeler les cordes ne veut pas dire gagner du temps !
La suite de la traversée est équipée et indiquée par de petites flèches bien pratiques.
Nous arrivons rapidement au pied de la corde permettant de sortir et décidons alors de pousser la visite jusqu'à la Cathédrale. Galeries faciles mais un peu boueuses, pas toujours hautes, entrecoupées de 2 ou 3 cordes.
La Cathédrale est grande, joliment sculptée. On a le sentiment qu'il y a plusieurs arrivées de galeries au plafond.
Nous faisons la photo de groupe pour immortaliser notre sortie et nous dirigeons cette fois vers la galerie de sortie. Peu d'eau dans le baigne-cul mais c'est une sorte de laminoir, peut-être "la" difficulté de la sortie. Clément tire deux kits et force un peu. JP est bloqué au niveau de la poitrine. Il doit passer à côté de la planche, donc dans l'eau, pour trouver une hauteur suffisante. On s'attend au pire avec les étroitures indiquées sur la topo, mais elles ont sans doute été agrandies.

22h15, il fait nuit. Beau panorama sur les lumières d'Annecy et sa banlieue. Un feu d'artifice qui parait tout rikiki célèbre notre sortie.
TPST 8 heures.

Encore 20mn de marche au milieu des moucherons attirés par nos lumières pour rejoindre la voiture. Nous arrivons à la maison à 0h30.

Il est 2h quand nous nous couchons après un bon repas chorizo grillé, riz, ratatouille (sans aubergine, merci Tonio pour la remarque constructive).

Les ambitions du dimanche sont revues à la baisse. Après le nettoyage du matériel dans les Usses, le détour par la cascade de Barbanaz, le chargement des voitures et la visite des pertes de la Valserine, nous rentrons sur Paris pour une arrivée à minuit.

Remarques pour les prochains qui voudraient réaliser cette traversée:
Équipe de 4 personne conseillée
Avoir 2 personnes qui équipent en alternant -- connaissance des techniques d'équipement en rappel débrayable la bienvenue (type canyon)
Prévoir 2 cordes de 60m et une de 30 m de secours, 2 dégaines et une dizaine de mousqueton
Le trou n'est pas si froid que ça (beaucoup de vent dans le boyau de sortie)

Participants

Jean-Paul C. , Christian D. , Isabelle D. , Clément N. , Antoine R.

Commentaires

Pas de commentaires