Stage initiateur canyon en Sierra de Guara

Date
Du 06 mai 2017 au 13 mai 2017

Durée
1 semaine

Type de sortie
Stage EFS
Département
Etranger (E)

Massif


Commune

Photos







En voir +
Descriptif / Compte-rendu
Préambule :
Et si je trouvais un petit stage ou rassemblement afin d’aller descendre quelques canyons au soleil ? Pour celà, rien de mieux que le planning sur le site de la fédé et... ô surprise, Vince vient tout juste de publier une annonce pour un stage en Sierra de Guara !

Ni une, ni deux je le contacte et nos Ă©changes ressemble en gros Ă  :
- “Yo ! Il te reste de la place pour venir se promener en Sierra de Guara ?”
- “Hey gros ! Bien sur qu’il reste de la place mais si tu viens c’est pour l’initiateur, pas pour te la couler douce !“

*blam* ! Moi qui voulait simplement me promener me voilà pris au piège !
Mokay…. mission acceptée.

En parallèle du stage initiateur se déroulent également un stage découverte organisée par Hélène et un Perf-1 géré par “Buche”.
SFP1 auquel participera Jean-Charles (grand maître ès organisation ;-)).

La Sierra de Guara
Petit paradis au nord de l’Aragon au milieu duquel coulent (ou pas) des dizaines de canyons ! C’est également un haut lieu de la grimpe et de la rando. Il faut dire que les paysages sont souvent à couper le souffle !

Nous logerons à Radiquero petite commune à côté d’Adahuesca (tout proche en voiture, un peu moins à pied - n’est pas JC ?) où se trouve une chouette boutique “supermarché/matos canyon/bazar”. Une sorte de magasin de jouets pour nous !

Au programme du stage initiateur : une semaine de tests en tout genre, exposés, révisions/nouvelles techniques et pour finir deux jours d’encadrement avec un public de néophytes.

J-1 : Tests techniques en falaise et canyon de Virgen
Pendant que les participants aux stages découverte et perf vont s’amuser dans l’eau la première matinée se passera en falaise pour les futurs initiateurs (passages de noeuds, réchappe, noeuds, questions diverses, montée/descente avec différentes techniques, etc…).
L’après midi, nous descendrons un petit canyon sec (le Virgen) avec trois ressauts seulement afin d’évaluer nos compétences en équipements; spécialement la pose de mains courantes rappelable et de rappel débrayable du haut - la base !.
Bilan du premier jour : tout le monde peut continuer sur l’initiateur. Yeepee (ou pas, si on voulait se la couler douce...)

J-2 : Basender
A nouveau un canyon sec ! C’est quoi cette arnaque ? On m’avait vendu la Sierra de Guara comme un super spot pour les sauts, l’eau vive, etc !? Bon, pas grave le but est toujours de travailler nos techniques et d’en apprendre d’autres. Ce canyon se révèlera d’ailleurs très beau !!
Par groupe de 3 ou 4 nous équiperons dans tous les sens sur arbres, cailloux, humains, jonction de cordes, débrayable en tout genre, etc. Une fois en bas du canyon, ce dernier rejoint le Rio Vero quasiment au niveau d’un petit pont. Nous (Pauline, Aurélien et moi) avons pas mal d’avance sur le deuxième groupe. Ca sera donc l'endroit idéal pour pratiquer des coupés de cordes (direct et indirect du haut et du bas), rappel guidé débrayable du bas, etc.
Encore une bien belle journée, riche en techniques !

J-3 : Oscuros del Balcez
Aujourd’hui c’est promis on va jouer dans l’eau ! Youpiiiii ! Direction un classique : Obscuros del Balcez.
Après une marche d’approche d’une petite heure dont une grande partie à descendre un pierrier un peu casse jambes nous arrivons au départ du canyon. Sur place, les “découvertes” et “Perf1” sont encore en train de se préparer. En effet, ce matin, tout le monde se retrouve dans la même canyon (détail important pour le reste de l’histoire). A peine 5min après le départ des premiers groupes, on voit Hélène revenir en sifflant et nous faire un Y avec les bras…. Moment de silence dans le groupe ! Hélène montre sa cheville avec son doigt... Damned, quelqu’un a dû se blesser ;-(
Tout de suite, une partie du groupe se précipite pour en savoir plus. Malheureusement le drame est confirmé : Barbara vient de se blesser sur le premier obstacle :-(
Le groupe le mobilise alors pour :
- Identifier la traumatisme (fracture tibia/péroné)
- Soulager et immobiliser la jambe
- DĂ©placer notre pauvre victime vers un endroit plus confortable
- Appeler les secours
“Coup de chance”, ce jour ci nous “croulons” sous les attelles, couvertures de survie et un grand nombre de participants au stage sont pompiers dans la vie…
Finalement tout se passera bien et Barbara sera évacuée en hélicoptère.
Accident à 12h00, évacuation complète à 15h00, le tout dans les règles de l’art - encore mieux que dans les livres ! Un grand bravo à tout le monde pour la maîtrise de cet accident et surtout un grand respect pour Barbara qui gardera le sourire tout le temps !

Seules quelques personnes attendront l’hélicoptère avec la victime. Le reste du groupe rentrera soit par le canyon soit par la marche d’approche. Je ferai partie du groupe “canyon”.

Même si les esprits sont encore préoccupés par l’accident, nous profitons tout de même du paysage. Il faut reconnaître que ce canyon est grandiose (bien que très court) particulièrement la partie obscure et l’estrecho ! Nous prolongerons le plaisir par quelques sauts dans la vasque de fin du canyon avec un goût de “trop peu” dans la bouche.

Nous terminerons la journée au gîte pour débriefer cette expérience un peu spéciale. Ca sera également l’occasion d’avancer la séance secourisme avec des TP d’immobilisations de membres, pose d’attelles, de collier cervical, etc.
Le leitmotiv : tout le monde *doit* avoir une attelle dans son bidon !

J-4 : Sarratanas
Ca serait dommage de venir en Sierra de Guara et ne pas descendre un canyon dans le conglomérat. Typique de la région !

Au début de la descente nous nous demandons tous ce que l’on fait ici…. C’est moche, rappeux et il faut passer par des oppositions scabreuses pour éviter les vasques croupis où flottent parfois des animaux mort. Ambiance...
Au final, la seconde partie du canyon - à partir des obscuros - est très belle et sera propice à pas mal d'entraînements (coupé de corde au dessus d’une vasque douteuse, débrayable du bas, passage de noeud dans le debrayable - haut ou bas), etc.
Tout le monde bossera plus que prévu et le temps manquant nous devrons consacrer l’après-midi à la partie pédagogique ainsi qu’aux exposés- et oui, il faut bien y passer. Le repérage des canyon de fin de semaine sera pour demain.

J-5 : Pédago et repérage Fornocal
Le matin sera consacré aux exposés et à la partie pédagogique : gestion des groupes en canyon..
L’après midi nous devrons aller repérer sous l’orage nos canyons pour les épreuves de vendredi et samedi.
Comme prévu, ça coule pas mal. L’eau est encore complètement jaune suite aux orages. Pour nous tout passe sans problème mais tout le monde se fait la réflexion : “pour un premier canyon, ça risque d’envoyer un peu”.
Il faudra sans doute poser un rappel guidé dès le premier obstacle pour ne pas traumatiser notre public !
Bref, le repérage se passe bien. Nous y passerons environ 3h30.
Pour une première ça sera sans doute un beau souvenir - varié, relativement long et en eau !

J-6 : Evaluation dans Formiga
Première journée d’évaluation avec le public support. Je ferai équipe avec Chris pour les deux jours à venir. Aujourd'hui il sera leader et moi équipier. Nous inverserons les rôles demain.
La descente est très ludique. Il y a pas mal de sauts, toboggans, quelques rappels arrosés.On pourrait se croire en Corse.
Tout le monde semble ravi et on passera encore pas mal de temps à faire les imbéciles dans les dernières vasques avant de rentrer au gîte pour préparer la dernière sortie de la semaine.

J-7 : Evaluation dans Fornocal
Ca y est, dernier jour et dernière évaluation !
Depuis avant hier, le niveau d’eau à pas mal baissé et ce n’est pas plus mal. Les rappels passeront sans soucis pour nos “cobayes” !
Nous enchainerons les obstacles sur un bon rythme : rappels, sauts, toboggans, etc.
Nous ferons alors une petite pause déjeuner au niveau de l’affluent puis nous reprendrons notre descente jusqu’à la fin. Dernier debrief, notre public support semble avoir bien profitéi de cette journée et ressent l’envie de refaire du canyon.
Malheureusement la fin de ce canyon marque également le fin du séjour. Il est temps de reprendre la route pour rentrer chez nous… Snif.

Bilan :
- Une bien belle semaine sous le soleil (un seul jour de mauvais temps)
- Un nouvelle grenouille (Jean-Charles)
- Plein de nouveaux copains
- De quoi charrier JC pendant des années
- L’envie de revenir pour parcourir les classiques
- Un initiateur de plus au club
- Du fun
- Du Tang !


Merci Ă  tout le monde, encadrants et stagiaires, pour cette bien belle semaine !

S

Participants

Sebastien G. , Jean-Charles R.

Commentaires

Commentaire posté par Vince le 13/06/2017
On ne peut mieux résumé une si belle semaine !!!
Bravo au nouvel Initiateur !!!