On l'aura, on l'aura !

Date
Du 14 avril 2018 au 15 avril 2018

Durée
8-10h

Type de sortie
Désobstruction/Première
Département
Doubs (25)

Massif
Jura

Commune
Mouthier-Haute-Pierre

Photos



En voir +
Descriptif / Compte-rendu
2018 est un cru exceptionnel : nous préparons la deuxième sortie de l’année au Dahu.
Sans aucun doute, il y a un regain d’intérêt pour une équipe jeune et motivée de 15 à 59 ans…
La sortie de janvier a dévoilé des spéléos qui n’ont pas peur de s’engager. Ils sont là !
Il faut dire que la phrase péremptoire de Gaëtan a donné de nouveaux espoirs :
« Dans un trou comme ça, si on veut aller loin, il faut élargir dès l’entrée »
Et donc depuis, il est décidé d’agrandir ou d’aménager tous les passages pénibles, en particulier la remontée juste après le VM2.
C’est l’objectif prioritaire du we.

Que des gens super motivés : les difficultés ne les arrêteront pas, pourtant elles n’ont pas manqué :
Antoine, l’homme du Dahu, doit se désister. Il a cependant la gentillesse de nous trouver un gîte.
Gaëtan s’est cassé le poignet et doit donc renoncer au we. Non, non pas en spéléo. Il y a des activités beaucoup plus dangereuses…
Sans sa voiture nous devrons faire preuve d’imagination. L’autre voiture est celle de J-Paul mais il part de… Chambéry !
Ce sera donc covoiturage pour Lucie et Thomas. Ils rejoindront Jean-Paul à Beaune. Pour gagner du temps, ce dernier aura fait les courses avant, du côté d’Ambérieux.
Serge résout le dernier problème. Il s’organise avec sa femme pour pouvoir emprunter la voiture familiale. Merci à Myriam
Les 4 derniers pourront donc voyager en C3 Picasso : Serge, Vincent, Xis et Emeric.

A quelques minutes près, les deux voitures arrivent sur place autour de minuit avec les 7 membres du we.
Nous sommes au gîte du camping de Vuillafans, gîte que nous avons beaucoup pratiqué dans les années 80.
Le gîte est à l’intérieur du camping et la grille d’accès est fermée.
Il paraît que c’est Antoine qui a reçu le code d’accès et qui a peut-être oublié de nous le faire suivre…


RĂ©veil pas trop tĂ´t car la nuit fut courte et la semaine fatigante.
Nous préparons immédiatement tout le matériel de désobstruction.
JP avait profilé quelques fer à béton pour réaliser des marches à fixer dans les endroits trop glissants.
Nous arrivons au bord du trou après la célèbre marche en Dahu.
Le repas est ingurgité à l’entrée de la cavité.
Nous nous scindons en deux équipes : Vincent, Lucie, Serge travailleront entre l’entrée et le passage de la « pince à linge ».
Emeric, Xis, Thomas et JP iront à la VM2 pour l’agrandissement de l’épuisant passage vertical et glissant.

En quelques heures de bagarre contre le froid, l’humidité et la boue, les objectifs sont atteint.
L’étroiture verticale n’est plus qu’un souvenir, quelques autres passages étroits sont élargis.
Les marches en fer à béton sont posées judicieusement.
Quelques broches de la même matière, prévues pour les endroits difficiles d’accès pour la perceuse, ne donnent pas totalement satisfaction.
Quand l’heure a sonné, la grotte résonne une dernière fois mais nous verrons le résultat lors de la prochaine sortie.
Une prochaine séance devrait permettre de finaliser définitivement le « boulevard » que nous espérons pour aller au fond.

Nous ne savons pas si la VM3 passe ou non. Mais de toutes façons, il faudra y aller à la veille d’une sortie « fond ».
Donc en réalité, rien de sert d’y aller voir sauf à savoir si les crues de janvier ont refermé la grotte (qui était ouverte juste avant)

Tout le monde met la main Ă  la pate... Ă  Lasagne pour remplir des ventres gargouillants.

Le lendemain, c’est une espèce de pèlerinage :
Acheter du fromage,
Surplomber le massif de la Baume du Rocher depuis le belvédère du « rocher au Moine »,
Aller à la superbe résurgence de la Loue,
Et enfin au bord de la Loue, dans le ruisseau de la cascade de Syratus, longue séance d'ablution notre matériel !

L’aller s’est fait par un jour de grand départ.
Pour le retour sur Paris, c’est sans difficulté. Les gens sont restés en vacances !

JPC

Participants

Serge C. , Thomas C. , Jean-Paul C. , Lucie D. , Christophe D. , Emeric D. , Vincent S.

Commentaires

Commentaire posté par Alain G le 18/06/2018
Bravo a tous.
Et pour l'objectif au fond c'est quoi? Une nouvelle plongee? des escalades?
A plus.
Alain.